LES APPLICATIFS ET LA POSSESSION EN MINIMALISME: UN INDICE DU JAPONAIS

David H. Fournier

Abstract


La contribution de Pylkken au developpement de la structure verbale et ce qui se dinit justement comme des arguments du verbe soutient un modele qui comprend une categorie applicative supieure, comme dans les langues bantoues, et une catorie applicative infieure, comme en anglais, cones pour introduire efficacement les arguments. Tirant des donns de ces langues, elle propose que la possession soit cod dans l'applicatif inferieur, et donc barre des phrases dont Ie verbe est incompatible avec un argument applicatif qui doit avoir une interpretation de possession. Ce travail confirme la nessitde postuler deux categories applicatives distinctes, mais affirme que la possession est cod plut dans l'applicatif supieur. Cette contre-proposition est basee sur un indice revelateur dans les constructions deux buts en japonais dont la possession s'interpre sans aucun doute dans le but supieur. La structure de Pylkken ne fournit pas de position pour les deux buts en japonais qui peuvent re prents dans une construction ditransitive. Ce travail vise maintenir le mode double applicatif le modifiant afin de rendre compte d'une variplus endue de langues. La logique est que si la possession est encod dans l'applicatif supieur et s'il est pru que les deux syntagmes applicatifs puissent coi"ncider dans toutes les langues, le probleme que pose la construction du japonais pour la thrie applicative dispara.

Full Text:

PDF


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.